Jacques Bellefroid Écrivain - Livre : L'agent de change, ed. La DiffÉrence
Jacques Bellefroid Ecrivain
ACCUEIL
BIOGRAPHIE
REVUE DE PRESSE
CHAMBRE D'ECHOS
D'UN JOUR L'AUTRE
CONTACT
 
     

ACCUEIL > BIBLIOGRAPHIE > L'AGENT DE CHANGE

L'agent de change
ROMAN, 2000, éd. La Différence
L'agent de change est un homme occupé. Il a une famille, une profession, il mène une vie sans drame. Cependant, chaque jour, sur le coup de midi, il éprouve le besoin de s'isoler dans une chambre d'hôtel, pour tenter d'élucider la nature d'un phénomène qu'il ne s'explique pas : son épouse lui a offert un timbre sur lequel est représenté un navire voguant sur une mer calme ; or, chaque fois qu'il regarde le petit bout de papier imprimé, il voit se lever le vent, se gonfler les voiles, s'agiter la mer. Qu'est-ce que cela signifie ?
     
  Dédicaces France Inter
   
  le 26 juillet 2000

LA DÉDICACE DE L'AUTEUR : A propos de "l'agent de change", un lecteur, à la fois poète et marin, m'a dit : "C'est un authentique récit de navigation, une traversée en solitaire. Qu'importe si le narrateur s'isole chaque jour dans une chambre d'hôtel, il n'en fait pas moins le plus périlleux des voyages et même le tour du monde. C'est aussi une vraie histoire d'amour." Si je devais m'expliquer, je risquerais de partir pour un texte plus long que le livre. Mieux vaut lire "l'agent de change" ! Chacun trouvera sa propre explication, selon le cours de ses pensées - et surtout, je l'espère, son propre plaisir. Cordialement, (Jacques Bellefroid)

   
  Extraits de revue de presse...
   
  "Jacques Bellefroid est un auteur déconcertant. Jamais là quand on l'attend. Ni tout à fait comme on l'attend. Ce n'est pas que ses livres manquent de ces constantes qui font un ton et une personnalité. Au contraire. Ces constantes sont dans la liberté qu'affiche cet écrivain intermittent à n'être que lui-même et à ne voltiger à la surface des faits et des individus que pour mieux en scruter le fond et saisir, sous l'apparence, ce qui leur appartient en vrai. Étant entendu que le vrai n'est pas nécessairement ce que l'on en voit, ce qu'en disent les mots, ce qui relève de la logique ou de la raison commune. À partir de là, il suggère habilement combien la vérité d'un être est difficile à communiquer. On sent toutefois chez lui un individualisme que révèle son refus de tout conformisme aux modes, à un style de narration, voire au rythme de ses parutions.
  Monique Verdussen, La Libre Belgique
   
   
  "Dans cette fable subtile, Jacques Bellefroid fait souffler le vent de l'aventure sur une existence ordinaire."
  Hugo Marsan , Le Monde vendredi 4 août 2000  
   
   
  La jouissance de l'intelligence
"En lisant Bellefroid, cette déclaration devient éclatante. L'intelligence y touche le vertige."
  Guylaine Massoutre, Le Devoir de Montréal  
   
   
  Agent de change en haute mer
  "Jacques Bellefroid ou l'art aussi subtil d'insuffler du rire en pointillé des questions qu'il soulève."  
  Monique Verdussen , La Libre Belgique 26 Avril 2000  
   
   
   
  On s'étonnait de ses silences, on s'étonnera donc de la régularité actuelle de ses publications.
Rencontre avec Jacques Bellefroid, un promeneur des lettres qui aime penser une chose et son contraire.
  Par Christophe Dabitch , Le Matricule des Anges N°31
Juillet-août 2000
 
   
   
 

 

 

page rank